Vous êtes ici : Accueil » Technologie » Le Libre » SNALIS quitte la distribution phare GNU/Linux Ubuntu

SNALIS quitte la distribution phare GNU/Linux Ubuntu

D 14 janvier 2012     H 22:03     A gepeto     Version imprimable de cet article Version imprimable


Une question cruciale se pose à nous, devons nous suite aux changements important d’Ubuntu par l’adoption d’un bureau ’Unity’, nous aussi changer ?

Suivre Ubuntu, c’est installer un bureau Unity , un nouvel environnement assez déroutant pour nous . Le bureau Gnome lui-même devra suivre l’évolution Gnome-2 vers Gnome-3, Gnome-shell et la présentation avec ses gros icônes, et se tourner vers l’usage des tablettes, nouveau matériel informatique à la mode.

Nous pensons ne pas suivre cette démarche forcée par Ubuntu parce que notre culture informatique, et celle qui reste encore bien encrée chez nos bénéficiaires, ne nous a pas encore habitué à cette présentation.

Rester sur Ubuntu tel que sur version 10.04 LTS n’est pas viable à long terme non plus puisque la prochaine mise à jour , vers une nouvelle LTS débouchera fatalement sur des déboires. Avril 2012 sera la fin.

Notre questionnement est , devons nous donc installer sur nos nouveaux ordinateurs pour les ateliers de dons ? :
- un bureau Gnome à l’ancienne sauce ?
- un bureau XFCE ?
- un autre bureau , LXDE ?
Ce qui nous pose aussi la question de :
- Rester sur Ubuntu en tant que base Debian ?
- Passer sur Debian en totalité
- Passer sur Fedora
- Passer sur autre chose, Mageia, OpenSuse ?

Nos impératifs sont :
- conserver un bon support du matériel en constante évolution
- conserver un accès à une documentation en ligne en français facile d’accès
- accéder à des ressources et des supports humains sur Saint-Nazaire
- ne pas trop nous éloigner des sentiers battus ...

Après bien des essais sur nos machines avec souvent leurs faibles capacités, nous avons déjà une Xubuntu revue et corrigée qui fonctionne à condition d’avoir au moins 512 Mo de RAM, donc réservée à des ordinateurs ’assez’ puissant.

Nos tests se portent sur trois axes :
- la distribution Zenwalk qui fonctionne parfaitement sur des petites machines avec juste 256Mo de RAM et qui n’évolueraient pas.
- une distribution Debian maison, que nous faisons à partir de Debian/crunchbang/Xfce
- une autre distribution maison basée sur Ubuntu mini/Bee/Xfce

Ces 2 distributions maisons vont vivre un peu pour continuer les essais.

Nous déplorons les choix stratégiques de Canonical pour Ubuntu forçant la main des utilisateurs, obligeant l’usage d’une carte graphique 3D, et de ressources trop importantes pour un système GNU/Linux, ainsi que ce nouveau visage d’un marketing aujourd’hui visible. Ce sont encore là des choix financiers qui guide les développements, on se rappellera Mandriva... Il semble important, hélas, de devoir prendre une position militante visible sur le sujet et prôner des systèmes GNU/Linux vraiment libre.

Avancement des travaux

Nous avons dès à présent (en ce début fevrier 2012)plusieurs distributions fonctionnelles et mise sur le même ’look’.
- une debian / XFCE
- une Xubuntu remasterisée
- une Zenwalk XFCE remasterisée
Nous allons continuer avec une Fedora/XFCE et un Mageia XFCE.

Nous installons déjà la version Xubuntu-SNALIS (11-4), elle tourne sur 256Mo tout comme la Debian, mais ne rivalise pas encore avec la Zenwalk sur ce terrain malgré nos efforts.

Les ateliers de dons reprennent donc grace à cette distribution facile à prendre en main, une image sera disponible sur sourceforge prochainement.

Une alternative Fedora serait envisageable si celle-ci se révélait plus légère en utilisation de la mémoire. Et l’alternative Mageia, si le travaille pour maintenir une version XFCE, ce qui n’est pas dans les dépôts Mageia actuellement, ne nous prend pas trop de temps.

Suite, en cette fin février

- Fedora n’est pas retenue : installation moins aisée dans notre cas, pas d’outil de conception de livecd abouti, pas de gain en utilisation de la mémoire, voir des choix plus gourmand dès le départ.
- Mageia : simplement superbe, je (jeff) retrouve avec plaisir le panneau de configuration mandriva, l’installation est facile, franchement ... cette distribution est très prometeuse. Nous avons unstaller un bureau lxde puis par un meta-paquet un XFCE. La consommation mémoire est moindre.

Nous décidons de passer un peu de temps sur cette distribution et approuvons totalement la volonté de la communauté Mageia pour fuir l’ineptie des choix de la société Mandriva.
- Le travail principal se concentre quand même sur Xubuntu .

Suite, mi-mars

- Une collaboration avec d’autres structures qui tentent ausi de faire de leur coté des choix sur les outils GNU/Linux est en train de naitre, Ping nous invite à travailler sur la question avec les EPN EPN Espace Public Numérique de la région. Nous pourrions aussi partager avec les compagnons d’Emmaüs sur Emmabuntüs, et s’inspirer de l’ASRI, du travail des CEMA et d’autres encore.