Vous êtes ici : Accueil » Technologie » Distribution GNU/Linux à SNALIS » La performance avec GNU/Linux sur nos machines : XUB-SNALIS

La performance avec GNU/Linux sur nos machines : XUB-SNALIS

D 30 septembre 2012     H 19:58     A     Version imprimable de cet article Version imprimable


Comme nous l’avons déjà dit, nous avons travaillé cet été à l’amélioration des logiciels installés sur nos machines. Nous sommes heureux de vous présenter notre dernière compilation : la distribution GNU/Linux XUB-SNALIS.

Cette distribution, nous le rappelons, est fille de Xubuntu, une distribution avec une base solide autour de sa sœur et sa partie système Ubuntu [1] avec un bureau graphique XFCE4.

Nous nous sommes inspirés de bien d’autres travaux : Voyager Linux, Emmabuntu, Saline OS, etc. Et la collaboration avec le réseau numérique de Ping nous a permis d’être productif.

Tous d’abord, rien d’original sur GNU/Linux. Nous rappelons que :

  • Tous les logiciels présents sont libres [2] (excepté le plugin de lecture Flash [3])
  • Les virus n’ont pas de prise sur GNU/Linux, donc point besoin d’antivirus
  • Ils sont gratuits
  • Leur évolution est garantie par un nombre considérable d’usagers et de programmeurs.
  • Ils représente notre richesse commune [4]

Ensuite, nous rappelons nos choix techniques sur :

  • l’adoption du bureau graphique XFCE4 qui fonctionne parfaitement sur toutes les machines que nous récupérons
  • la nécessité d’un besoin de peu de ressource matériel [5]
  • le couplage à des logithèques impressionnantes avec une facilité d’installation sans égale (licence libre oblige [6])

Notre travail a porté aussi sur de nouvelles possibilités d’installer ou de gérer des environnements utilisateurs que nous appelons profil. Nous avons développé des programmes qui peuvent ajouter, en un seul clic, un nouvel utilisateur avec son bureau déjà personnalisé, ses menus, ses raccourcis mais aussi tous les programmes utilisés.

Ainsi nous avons crée des profils bureautique, jeux, enfant qui peuvent s’ajouter à des installations de Xubuntu classique et servir à des espaces publiques en étant inaltérables et sécurisés. Nous avons appliqué cela à notre distribution après l’avoir présenté aux cyber-centres de loire atlantique pour « parcours-numérique ».

Profils : XUB-SNALIS comporte 2 utilisateurs

  • l’utilisateur « classique » ubuntu : celui dont le menu est le plus complet et a accès à tous les paramétrages du système
  • l’utilisateur « enfant » : accessible à la déconnexion du bureau ubuntu présenté par défaut. Enfant est un environnement dédié aux 3-12 ans avec un menu spécial, une sélection de jeux et de programmes éducatifs dans un bureau sécurisé. [7]

Une suite aux profils

Nous pensons fabriquer d’autres profils suivant nos rencontres dans les maisons de quartiers et les écoles. D’ors et déjà XUB-SNALIS ainsi que les profils faits pour « parcours-numérique » et nos outils sont disponibles et partagés, comme à nos libres habitudes, sur le projet XUBlivecd sourceforge. Ce qui implique naturellement que quiconque peut, grâce à un liveDVD de XUB-SNALIS, installer, modifier et re-fabriquer une nouvelle version à sa sauce de tout le système et le distribuer gratuitement. C’est cela le Libre.

En ces temps de crise, il parait plus que jamais nécessaire de poser les priorités de nos actions. La logique purement financière qui depuis une trentaine d’année nous impose des restrictions, des interdits en matière économique par le biais du coût des logiciels propriétaires, des privations en matière de créativité par des licences et des « droits voisins » inadaptés et pernicieux est en défaut. Nous constatons que depuis plus de dix ans nous pouvons communiquer, nous cultiver, apprendre, partager et créer sans l’aide de logiciel propriétaire tel que défendent Microsoft ou Apple. Nous constatons aussi avoir la maîtrise entière de nos outils et être là des hommes et des femmes libres. Ce n’est pas être pauvre que d’utiliser ce qui est gratuit ici, c’est simplement la meilleurs solution technique, qui de notre point de vue découle aussi d’une logique écologique.

La fracture numérique, grâce à des artifices techniques, est une réalité qui éloigne de plus en plus les individus d’une société civilisée où les peuples ont les moyens de leur autonomie et de leur instruction. Ne vous trompez pas, les « Apple store », Windows seven ou 8, les facebooks, n’ont qu’un but : abrutir les peuples pour les dominer. Et même si certains ont l’air de la gratuité, ils n’en sont pas moins payant.


[1Elle-même fille de Debian et sœur de centaines d’autres distributions

[2Lire les articles en rapport

[3Flash Player et sa technologie propriétaire sont en train de disparaitre d’internet. En effet, Flash n’est pas supporté par Apple, ni par Windows 8 et a été avantageusement remplacé par les possibilités offertes par le HTML5 qui est une norme libre.

[5RAM=512 Mo, disque dur 20 Go, pas d’obligation de carte graphique 3D, un processeur d’1,2 GHz suffit

[6l’installation d’un logiciel à travers la logithèque d’Ubuntu ne prend qu’un clic, nul besoin de clé, tout a déjà été vérifié par la communauté, jusqu’à la certification de la provenance du logiciel

[7Interdition d’installer des programmes, plugin Firefox de contrôle parental, et la possibilité de rendre tout ce bureau inaltérable ...