Vous êtes ici : Accueil » Technologie » Distribution GNU/Linux à SNALIS » De nouveaux libres chemins

De nouveaux libres chemins

D 29 février 2016     H 13:37     A gepeto     Version imprimable de cet article Version imprimable


Cela fait maintenant 5 ans que nous proposions une distribution XUB basée sur Xubuntu à nos adhérents, puisque historiquement xubuntu semblait la réponse la plus proche à nos envies et la plus techniquement accessible aussi.

Cela fait 10 ans que nous suivions et utilisions la distribution dédiée au serveur SME sur une base Centos car de fait elle était facile à installer , maintenir et relativement bien suivie pour évoluer pour faire face aux nouveaux problème de sécurité qui pouvait être découvert.

Nos capacités techniques ont elles aussi évoluées, Benoit Fredet auparavant bénévole dans l’association nous permet par son excellence d’envisager à nouveau des chemins qui nous semble plus pérennes et efficaces. La participation au travail des communautés Fedora, Centos, Nethserver donne beaucoup en retour.

Une réflexion "les Systèmes affranchis" est aussi la base d’une charte dont nous parlerons plus tard. Elle concerne nos ’nouvelles’ possibilités de maîtrise de la chaîne entière de communication au niveau de la sécurité, de l’autonomie, des services....

L’évolution des propositions des fabricants de matériel nous semble aussi favorable. Nous proposons aujourd’hui, plus qu’une réflexion sur le sujet, une véritable mise en autonomie de cette partie.

Si nous avions tous un ensemble logiciel, un Système libre évidement, qui nous permettent de faire fonctionner de la même manière des machines ultra basse consommation (moins de 3W) , suffisamment puissantes pour supporter nos applications de tous les jours ...

CubieBoard,RaspberryPi,Olimex,Odroid etc [1] nous ont données des idées mais leur ressources n’étaient pas à la hauteur.

Depuis peu nous voyons arriver des cartes ARM embarquant des processeurs 4 cœurs de plus de 1,2 GHz. Ces cartes nous permettent d’avantage de proposer la fabrication simple d’ordinateurs personnels, de tablettes ou de choses hybrides.
N’oublions pas que ces carte coûtent moins de 40€ voir de 20€ et qu’allier à ce que nous récupérons, écrans, clavier,souris etc... elles deviennent plus intéressantes même en considérant les énergies grises [2] nécessaires des l’instant ou l’utilisateur n’achètera pas de machine de consommation courante pour satisfaire le consommateur mais s’adaptera ou mieux adaptera ses besoins à son environnement.
C’est le pari que nous commençons à prendre.
Sans parler des tendances ARM sur le simple coeur 1GHz a moins de 10€...

Nous travaillons à définir une chaîne de fabrication (compilation et paramétrage) relativement standard autour de Fedora et de Centos qui va changer sans doute assez profondément notre façon de travailler

La notion de profile utilisateur commencée avec XUB, que nous voyons aussi traverser d’autre distribution comme Emmabuntu ( qui passe elle sur Debian ), est reprise en intégrant aussi le système de façon plus complète, en devenant un simple paquet d’une part et d’autre part un éventuel système complet sur MicroSD ou une image téléchargeable soit sur Internet soit intégrée au serveur personnel, nouvelle brique que nous proposerons bientôt. Le serveur étant aussi considéré comme un composant installable à partir d’une de ses parties...